Search for:

L’influence marketing connaît un boom sans précédent et les personnalités des réseaux sociaux se revendiquant influenceurs ne sont pas toutes à mélanger et à confondre. En effet, il existe des niveaux et les influenceurs intermédiaires (en anglais : mid-tier influencers) en sont un. Explications.

Influenceur mid-tier : définition

Un influenceur de niveau intermédiaire est un influenceur Instagram disposant d’une communauté de 50.000 et 500.000 abonnés. Ce sont finalement les personnalités les plus ciblées par les marques. La taille moyenne de leur communauté est ni trop petite ni trop grosse, elle rassure sur le pouvoir de prescription de l’influenceur, elle s’engage encore sur les contenus postés et bénéficie toujours du « best friend effect » que les mega-influenceurs n’ont plu.

  • Nano-influenceurs: 1,000-10,000 followers
  • Micro-influenceurs: 10,000-50,000 followers
  • Mid-tier influenceurs: 50,000-500,000 followers
  • Macro-influenceurs: 500,000-1 million followers
  • Mega-Influenceurs: 1 million+ followers

Pourquoi choisir un influenceur mi-tier ?

Au moment de poser les bases de leurs campagnes d’influence, les marketeurs se retrouvent bien souvent en plein flou, dû à l’absence de codes, de normes et de cadre dans un paysage en constante construction. La première difficulté est donc de trouver le bon ambassadeur pour représenter la marque, de bien connaître ses statistiques et savoir si l’association des deux parties à du sens.

Les influenceurs mid-tier sont très (très très très très) convoités par les marques (surtout en France), leur prescription est la plus recherchée, puisqu’elle est à ce jour, la plus efficace. Le rapport dépense – retour sur investissement est le plus intéressant comparé aux autres communautés d’influenceurs.

Mais, parce qu’il y a un « mais », le rapport de force tend à changer. Après trop de solicitations de la part des entreprises, beaucoup d’influenceurs sur ce positionnement ont du mal à se renouveler, la multiplication des contenus sponsorisés (surtout s’ils sont mal fait) commence à irriter leur communauté et le fossé se creuse entre les abonnés et l’influenceur. On a de moins en moins l’impression de suivre « une amie » et l’engagement baisse au profit d’un autre segment, celui des micro-influenceurs pour plus d’authenticité dans les discours.

Il est donc important de garder en tête, au moment de lancer une campagne d’influence, que les marques doivent avant tout choisir une personne avant de choisir une taille de communauté. L’implication des deux parties dans la bonne réussite de la campagne n’en sera alors que plus efficace !

Source

Top 50 des Hashtags les plus utilisés sur Instagram en 2019

Author

Write A Comment