Search for:
Peux-tu te présenter ?

Kelly : Je m’appelle Kelly Ajuelos, je suis responsable Brand Activation pour la marque d’infusions biologiques Løv Organic (groupe Orientis Gourmet).
Je m’occupe de toutes les actions de communication 360 et des operations digital branding (content, social, partenariats, et influence entre autres).

Comment avez-vous fait entrer l’influence marketing dans la stratégie digitale de Lov Organic ?

Kelly : L’influence a toujours fait partie de la stratégie digitale de Løv Organic. Dès ses débuts (la marque a 10 ans) nous avons collaboré avec des bloggeurs / instagrammeurs. Nos produits plaisent beaucoup (notamment grâce aux packagings très “Instagram friendly”) et la relation avec les influenceurs s’est créée assez naturellement grâce aux portages (qui sont toujours très soignés). Les opérations digitales ont toujours intégré le levier influence. C’est un très bon moyen de médiatiser nos lancements de nouveaux produits, et nos actions de communication.

Mon équipe travaille en direct avec les influenceurs. Cela prend du temps mais je suis persuadée qu’une approche ciblée et personnalisée est plus efficace. Aujourd’hui l’influence marketing est un levier que nous activons systématiquement pour chaque campagne.

Comment évaluez-vous une campagne ? Quels sont les indicateurs clés ?

Kelly : Nous avons plusieurs types de campagnes d’influence marketing. Une approche “mass” avec une plateforme en ligne qui nous permet d’assurer une visibilité produit en continue. Une approche “micro influence” avec un ciblage précis des profils. Enfin, une approche “ambassadeur de marque” via des collaborations rémunérées en fil rouge sur l’année avec des profils stratégiques pour la marque.

Chaque typologie de campagne a des objectifs différents. Les KPIs communs restent l’engagement généré et le reach. Concernant les campagnes micro et ambassadeur nous avons des attentes en termes de qualité de contenus créés.

L’influence marketing est-il devenu un moyen de lutter contre la baisse de visibilité organique des marques sur les réseaux sociaux ?

Kelly : Tout à fait, mais cela n’est pas le but premier de notre stratégie d’influence. La baisse de reach organique des marques nous pousse à tester et créer de nouveaux formats (Instagram Stories, IGTV…), nous intégrons parfois l’influence marketing pour co-créer ces contenus.

La baisse de confiance des consommateurs envers les marques est indéniable, l’influence marketing permet-il de renforcer la confiance et de recréer un lien avec le consommateur ?

Kelly : Je pense que c’est un bon moyen de renforcer la confiance envers la marque si et seulement si la collaboration marque-influenceur est saine. C’est-à-dire que l’influenceur a un véritable attachement aux produits. Nous ne travaillons qu’avec des ambassadeurs qui partagent les valeurs de notre marque, qui consomment nos produits dans leur vie quotidienne et cela se ressent à travers nos collaborations, indéniablement le consommateur le ressent aussi.

Comment vois-tu l’évolution du marketing d’influence à court terme chez Lov Organic ?

Kelly : Nous continuerons à collaborer avec des influenceurs avec une stratégie d’ambassadeurs de marque plus importante.
Les collaborations en fil rouge sont performantes et nous permettent de mettre en avant différents produits en fonction des thématiques intéressantes pour l’influenceur. Les années précédentes nous avions des produits spécifiques à mettre en avant, en 2019 je laisse les ambassadeurs de la marque intégrer les produits qui sont intéressants pour eux.
Plus de liberté pour plus d’implication personnelle de l’ambassadeur… pour des contenus toujours plus pertinents !
Nous mettrons aussi l’accent sur la co-création de contenus et d’opérations.

Daphné Moreau : « je n’accepte que des collaborations qui m’enthousiasment et correspondent à ma ligne éditoriale »

Author

Write A Comment