Search for:

Certains « gourous » du web les prédisaient morts dès 2015, ne voyant aucune évolution possible dans une blogosphère qui tendait déjà à l’époque à disparaître derrière les réseaux sociaux. Aujourd’hui, les blogs existent toujours et il faut s’en réjouir, voilà pourquoi.

Un blog est référencé

L’atout principal du blog est bel et bien de laisser une trace, de garder un historique de ce qui a été écrit, posté, raconté. Et comme rien ne s’efface réellement dans le digital game, c’est une mémoire que vous allez alimenter au rythme de vos posts. Cette mémoire sert aussi de visibilité dans les moteurs de recherche, et vous permettra d’être référencé sur différents sujets. Les contenus de blogs ont une durée de vie quasi illimitée, ils ne sont pas obsolètes au bout de 48h parce qu’un algorithme en aura décidé, ils vivent, disparaissent parfois pour mieux réapparaître à la suite d’une recherche spécifique.

Même si les contenus actifs (vidéos) ont le vent en poupe en 2018 et que 2019 s’annonce tout aussi révélateur de cette tendance, il ne faut pas oublier que le texte reste une base de communication essentielle aussi bien pour les annonceurs que pour les influenceurs. Il y a aujourd’hui une aspiration à consommer de plus en plus de contenus visuels que les agences créatives appellent le « Snack content » et il important de suivre ce mouvement de contenus périssable ultra rapidement. Mais n’oubliez pas qu’on ne se nourrit pas que de « snack » et qu’on privilégiera très souvent un bon repas, à table de préférence !

Les réseaux sociaux ont une durée de vie

Au-delà de plaisir de passer du temps à lire un bon billet de blog, il est aussi important de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier. Ne communiquer que sur Instagram, que sur YouTube ou que sur Snapchat est un risque ! Un gros risque même. Un bug, une coupure, l’algorithme qui change et c’est le chômage technique (surtout pour les influenceurs). Avoir un blog c’est s’assurer d’avoir un backup et de savoir se diversifier, de ne pas toujours proposer la même chose.

Les réseaux sociaux ont la fâcheuse tendance de créer des embouteillages, comme on peut le voir aujourd’hui sur Instagram, tout le monde y est, et peu savent se différencier. Ne compter que sur un seul réseau social pour se faire connaître revient à peu de choses près à sauter d’un avion à 4 500 mètres d’altitude, au-dessus de montagnes enneigées en short et sans parachute.

Alors, différenciez-vous pour perdurer et augmenter votre visibilité

Author

Write A Comment